Felix Virian

Felix Virian
Saint Laurent du Maroni - Guyane

Nom de l'association
Lycée polyvalent Lumina Sophie

Date de lancement
Octobre 2018

A qui s'adresse le projet ?
UNSS voile

Description de l'initiative

Projet voile en UNSS

Pourquoi la voile, notamment la pratique du Nikon, est-il un facteur indispensable dans le développement personnelle, c'est-à-dire individuellement et collectivement, ainsi que professionnelle pour des élèves du lycée polyvalent ''Lumina Sophie''?
Comment la voile peut-elle améliorer le rapport de l'élève avec le milieu aquatique face à ses coutumes et la cultures des jeunes guyanais?

Tout d'abord la voile est une activité ne pas connue par les élèves étant pratiqué dans le milieu aquatique qui souvent pose des problèmes aux élèves. C'est-à-dire, les élèves sont incapable de maîtriser leur corps dans des eaux vivantes, soit avec un support, soit sans support. De ce fait, la voile est un enjeux primordiale dans l'apprentissage de l'élève parce qu'il pourra développer ses compétences personnels, professionnelles ainsi que culturelles tout en maîtrisant le milieu aquatique.

Dans un premier temps nous allons étudier le rapport de l'élève avec le milieu aquatique. Dans la CP2 (compétence propre 2/5) il est demandé de l'élève de ''savoir se déplacer en s'adaptant à des environnements variés et incertains''. En Guyane, la course d'orientation est l'activité référentielle pour développer les apprentissages de la CP2 et ainsi le milieu aquatique reste inconnu. D'autant plus, après le collège l'élève est censé d'avoir acquit le savoir nager mais malheureusement ce dernier ne corresponde pas à la réalité. En effet, l'élève n'est que très peu confronté au milieu aquatique car il parait trop dangereux puisqu'il n'est que très peu pratiqué et maîtrisé.
Les élèves ont souvent peur des eaux vivantes et ils refusent de se confronter à ce milieu dans leurs passes-temps. Ainsi, face aux eaux vivants, leur estime de soi est très faible puisqu'ils ont un sentiment d'incompétence au regard du milieu aquatique.
La voile étant une nouvelle activité et donc un défi, permettant d'accéder plus facilement au milieu aquatique pourra donc développer des compétences personnelles de l'élève. Au niveau de l'individu, la maîtrise de la voile est un défi important qui permettra à l'élève d'avoir plus de courage lorsqu'il est exposé dans les eaux vivants. En effet, les élèves vont s'épanouir tout en vivant des nouvelles sensations lorsqu'ils contrôlent de plus en plus ce milieu inconnu. De plus l'élève va améliorer son estime de soi, grâce à un dépassement de soi lorsqu'il pourra assurer sa sécurité en étant sur le fleuve. L'élève se sentira libre car il aura franchit sa peur et il découvre des nouvelles capacités, aptitudes et limites face à un milieu et une activité non connu auparavant.
Au niveau de la vie collective, la voile est également un facteur intéressant pour acquérir des nouvelles compétences. Dans la pratique de la voile, la communication entre les coéquipiers est obligatoire pour pouvoir contrôler le bateau. Notamment, la relation entre filles et garçons pourra s'améliorer puisque les deux sexes doivent maîtriser toutes les tâches permettant de naviguer le bateau. Au travers d'un travail d'équipe, les élèves vont apprendre de travailler ensemble ce qui crée un vivre-ensemble plus important puisque chacun dépende du travail de l'autre. En étant sur un bateau, les élèves sont très proche les un des autres donc ils doivent communiquer et se mettre d'accord concernant la répartition des tâches. C'est pourquoi, les élèves doivent être à l'écoute de l'autre pour pouvoir assurer la navigation du bateau. De plus les élèves vont apprendre de demander l'aide à ses coéquipiers et également ils vont apprendre à donner des ordres afin de contrôler ensemble la navigation. Donc les élèves vont prendre connaissance du besoin de chaque coéquipiers pour assurer la navigation du bateau. Au travers de la voile l'éducation du vivre ensemble sera assurer.
En ce qui concerne la vie professionnelle, les filières du lycée professionnel ont un taux de filles très important (3/4 seulement filles). Il s'agit de la filière ATMFC, APH et APR. Ici, le taux de garçons est moindre et les stéréotypes sociaux sont renforcés. Les rôles traditionnels d'homme et femme s'applique par choix d'élève et les filles sont souvent soumises aux garçons parce qu'elles restent dans des filières qui renforces les stéréos types sociaux. La voile, étant une activité collective, pourra favoriser l'intégration des deux sexes dans la même activité afin de rompre avec les préjugés des stéréos sociaux. Mise à part de de l'activité collective, les élèves pourront profiter des différences des qualités des deux sexes. Par exemple, les garçons pourront profiter de la finesse, de la vigilance et l'agilité des filles lorsqu'il s'agit de l'observation du vent, le courant et les nuages et comment les voiles y réagissent. Et puis les filles profiteront de la force et des capacités physiques lorsqu'il faut aplatir le bateau durant la navigation. Ainsi, les compétences des deux sexes vont s'unir et un traitement équité et équitable se mettra en place afin d'agir ensemble sans concourrer avec l'autre sexe. Grâce au travail d'équipe, les aptitudes deux deux sexes seront mise en valeurs.
D'autant plus, au travers le travail en équipe chaque élève va assurer des tâches différentes. Ainsi les élèves se responsabilisent d'une tâche qui sera propre à eux. L'élève devient plus autonome puisqu'il assure une tâche dans la navigation du bateau et il devient expert dans ce milieu. L'élève sera amener de donner et également de recevoir des ordres pour contrôler la navigation du bateau. Et puis ils vont se rendre compte que le bateau sera seulement navigué lorsque tout les coéquipiers travaillent ensemble.
En ce qui concerne la reconnaissance et mise en valeurs des coutumes culturelles et traditionnelles, la voile permettra également de développer ces derniers. Étant donné que les ancêtres de la Guyane ont utiliser les fleuves comment moyens de transport, il est évident que les jeunes guyanais doivent maîtriser de la voile afin de rendre honneur à ses traditions. En effet, les ancêtres ont utiliser des pirogues avec une voile dessus pour pouvoir se déplacer sur les fleuves. Avec la pratique de la voile, les élèves seront amener à vivre les mêmes expériences que ses ancêtres afin de se rendre conscience de leur propre culture. De plus, vue qu'ils vont apprendre de se déplacer grâce au vent, les valeurs de nature vont devenir plus important pour eux. Les élèves vont découvrir des nouvelles valeurs car ils vont prendre conscience de la richesse des fleuves d'un point de vue traditionnelle et naturelle. Les élèves vont apercevoir différemment la nature de la Guyane puisque maintenant ils y peuvent pratiquer une nouvelles activité en pleine nature qui leurs rendent satisfait. Ils seront capables de maîtriser des risques actives comme la force du vent, les courants et l'observation des marrées. Et puis, étant donné qu'ils se sont familiarisés avec le milieu aquatique grâce à des divers exercices dans l'eau tout en étant équipés avec un gilet de sauvetage, ils n'auront moins peur des eaux vivants. Notamment, les mythes des mauvaises esprits dans l'eau, c'est-à-dire, les sirènes qui "vont noyer les ancêtres", ne vont plus les empêcher de se mettre à l'eau pour enfin être à l'aise dans les eaux vivants. En effet, au lieu de se fouir dans une société artificielle en ligne, les élèves vont apprécier la richesse de la nature de la Guyane et ils vont être fière de pouvoir y vivre.

La maîtres des fleuves avec un bateau permettra donc aux élèves d'acquérir des compétences personnelles individuellement et en groupe et puis les élèves pourront s'épanouir dans un nouveau milieu naturel qui mettra en valeurs ses origines.

Facebook : http://Vent d'ouest

Photo(s) du projet

Un projet !
une idée !

Partager ce projet
sur vos réseaux sociaux